Simplauto.com, le comparateur de prix du contrôle technique, a réalisé une étude sur les résultats du contrôle technique automobile, tout juste publiés par l’Organisme Technique Central (UTAC-OTC).

L’objectif de cette étude est de faire la lumière sur la fiabilité des véhicules, selon plusieurs critères comme leur marque ou leur âge. Il s’agit de mener une étude statistique sur les résultats du contrôle technique, qui sont publiés « brut » par l’Organisme Technique Central.

L’étude permettra de connaître quelles marques obtiennent les meilleurs résultats au contrôle technique, mais aussi la progression des constructeurs sur les dernières années.

Méthodologie

 L’étude a été réalisée grâce à un travail de relevé de résultats opéré sur le site de l’UTAC-OTC[1] (Organisme Technique Central). Elle porte sur la totalité du parc de véhicules contrôlés en 2013, soit 14 884 689, appartenant à 642 familles de véhicules de 57 constructeurs différents. Les résultats de cette étude sont donc représentatifs de l’ensemble des véhicules contrôlés en France.

À noter que les constructeurs de luxe (comme Ferrari, Porsche, Aston Martin…) ainsi que les constructeurs ne fabriquant plus de véhicule, ont été volontairement exclus de notre étude. En effet, les véhicules de luxe, beaucoup plus entretenus que la moyenne, obtiennent par conséquent des résultats bien meilleurs que les autres véhicules. À l’inverse, les constructeurs ne fabriquant plus de véhicule obtiennent quant à eux des résultats plus mauvais que la moyenne, puisque le parc de véhicules de ces marques est vieillissant, ce qui entraîne naturellement un taux de contre-visites beaucoup plus élevé que la moyenne.

Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d’erreur inhérentes aux lois statistiques, ainsi qu’aux marges d’erreur inhérentes aux relevés de données, aussi marginaux soient-ils.

Introduction

Le contrôle technique auto permet de connaître la fiabilité du parc automobile circulant sur les routes françaises selon les critères fixés par l’État, principalement en termes de sécurité.

Cette année en France, selon le dernier bilan publié par l’UTAC-OTC, ce sont 23,25 millions de véhicules qui ont été contrôlés dans 6130 centres de contrôle technique, dont 18,8 millions de visites techniques réglementaires et obligatoires.

Le contrôle technique permet de vérifier 130 points de contrôle pouvant conduire à 435 défauts dont 191 sont soumis à l’obligation de contre-visite. En 2013, 19,63% des véhicules contrôlés ont été soumis à une contre-visite[2].

Une contre-visite signifie que le véhicule est déclaré non conforme : des réparations doivent donc être effectuées afin que le contrôle technique puisse être validé, et que l’automobiliste puisse obtenir la fameuse vignette bleue.

C’est précisément sur ce taux de non-conformité que notre étude porte. Nous tâcherons d’analyser ces chiffres afin de connaître précisément quels sont les constructeurs automobiles qui obtiennent les meilleurs et les moins bons résultats.

Palmarès général

Ce palmarès classe l’ensemble des constructeurs automobiles par taux de contre-visite. Les constructeurs de luxe ainsi que les constructeurs ne produisant plus de véhicule ont été exclus, comme précisé dans notre méthodologie[3].

Rang

Constructeur

Véhicules contrôlés
toute période

Moyenne pondérée
toute période

1

LEXUS

6 682

8,06%

2

TOYOTA

421 928

9,54%

3

DAIHATSU

6 933

11,41%

4

SUZUKI

124 774

11,58%

5

DACIA

95 850

11,93%

6

JAGUAR

15 481

12,56%

7

KIA

52 483

13,62%

8

SMART

38 047

13,70%

9

LOTUS

1 787

13,71%

10

HONDA

79 211

13,89%

11

MERCEDES BENZ

402 848

14,15%

12

MAZDA

66 513

14,35%

13

AUDI

361 054

14,78%

14

NISSAN

233 395

15,48%

15

SUBARU

9 453

15,98%

16

HYUNDAI

103 843

16,24%

17

LAND ROVER

45 002

16,26%

18

SKODA

64 191

16,28%

19

SAAB

17 837

16,67%

20

MITSUBISHI

45 258

16,85%

21

CITROEN

2 055 843

17,08%

22

BMW

346 211

17,43%

23

VOLKSWAGEN

952 825

18,27%

24

VOLVO

68 481

18,89%

25

JEEP

24 735

19,13%

26

CHEVROLET

34 627

19,19%

27

SEAT

226 572

19,34%

28

FORD

693 815

19,35%

29

DODGE

4 556

19,80%

30

PEUGEOT

3 023 989

19,83%

31

OPEL

637 352

20,32%

32

LANCIA

25 549

21,15%

33

RENAULT

3 948 410

21,51%

34

ALFA ROMEO

89 076

23,37%

35

FIAT

413 867

24,01%

36

SSANGYONG

9 339

27,13%

37

LADA

7 096

37,50%

La première conclusion, assez frappante au regard de ce classement, est la performance des marques japonaises : Lexus, Toyota et Daihatsu dominent ce palmarès, suivis de près par Suzuki, japonais également.

La cinquième position, occupée par Dacia, pourrait laisser penser qu’il s’agit d’une bonne performance de la marque low-cost de Renault. Ce n’est pourtant pas le cas : Dacia est avantagé, car il s’agit d’une marque récente. Le parc de véhicules Dacia contrôlés est donc plus jeune que chez les autres constructeurs : la marque n’a pas encore de véhicules âgés de 10 ans et plus (catégorie dont le taux de contre-visites est le plus élevé). In fine, Dacia obtient des résultats médiocres sur les catégories d’âges où la marque est présente.

Autre élément important dans ce classement : les constructeurs allemands, réputés pour la fiabilité de leurs véhicules, obtiennent des résultats corrects, mais loin de leurs homologues japonais. À titre d’exemple, le taux de contre-visites moyen obtenu par Volkswagen (18,27%) est presque deux fois plus élevé que chez Toyota (9,54%). Sur le segment Premium, Lexus (marque Premium de Toyota), devance de loin les marques allemandes, avec un taux de contre-visites de 8,06%, contre 14,15% pour Mercedes-Benz et 17,43% pour BMW.

Nous remarquons également que Citroën (17,08%) enregistre de meilleurs résultats que son concurrent allemand Volkswagen (18,27%).

En fin de palmarès, la marque italienne FIAT fait figure de mauvais élève, avec un taux de contre-visites de 24,01%, suivie par le constructeur sud-coréen SsangYong (27,13%). Bon dernier de ce classement, le constructeur russe Lada enregistre un taux de contre-visites gigantesque (37,50%).

Palmarès des plus gros constructeurs

Ce palmarès concerne les quinze constructeurs ayant le plus de véhicules en circulation, toutes périodes confondues. Ces quinze constructeurs représentent à eux seuls près de 94% du parc total des véhicules contrôlés en France.

Rang

Constructeur

Véhicules

contrôlés

Taux de contre-visites

(Moyenne pondérée)

1

TOYOTA

421 928

9,54%

2

SUZUKI

124 774

11,58%

3

MERCEDES BENZ

402 848

14,15%

4

AUDI

361 054

14,78%

5

NISSAN

233 395

15,48%

6

HYUNDAI

103 843

16,24%

7

CITROEN

2 055 843

17,08%

8

BMW

346 211

17,43%

9

VOLKSWAGEN

952 825

18,27%

10

SEAT

226 572

19,34%

11

FORD

693 815

19,35%

12

PEUGEOT

3 023 989

19,83%

13

OPEL

637 352

20,32%

14

RENAULT

3 948 410

21,51%

15

FIAT

413 867

24,01%

Parmi les constructeurs les plus performants, on retrouve Toyota, avec un taux de contre-visites de 9,54% seulement. C’est le seul constructeur parmi ce Top 15 sous la barre des 10% de contre-visites.

Nous retrouvons également Suzuki, avec un taux de contre-visites de 11,58%, suivi par Mercedes Benz (14,15%). Les constructeurs japonais devancent clairement les autres marques, puisque les taux de contre-visite de Toyota et Suzuki montrent clairement une rupture avec ceux des autres constructeurs.

Les marques allemandes « premium » Mercedez Benz et Audi se positionnent en haut du classement, suivies de près par Nissan, un autre constructeur japonais.

En fin de classement, le constructeur allemand Opel obtient un taux de contre-visites de 20,32%, suivi par Renault (21,51%) et enfin Fiat, qui obtient les plus mauvais résultats de ce classement, avec 24,01% de contre-visites, soit près d’une voiture contrôlée sur quatre.

À noter que Peugeot, avec un taux de contre-visites de 19,83%, se situe en dessous de la moyenne nationale (19,63%).

Palmarès des meilleures progressions

Ce palmarès, qui établit la progression des constructeurs vis-à-vis du taux de contre-visites, est basé sur un indice que nous avons calculé. Cet indice se base sur les taux de contre-visites récents (5 ans et moins), par rapport aux taux de contre-visites moyens pondérés, toutes périodes confondues. Il prend en compte les quinze principaux constructeurs automobiles.

L’objectif de ce palmarès est de faire la lumière sur les constructeurs qui ont le plus progressé sur les 5 dernières années.

Rang

Constructeur

Véhicules contrôlés

toute période

Indice de

Progression

1

BMW

346 211

71,27

2

PEUGEOT

3 023 989

68,74

3

AUDI

361 054

68,68

4

OPEL

637 352

67,59

5

VOLKSWAGEN

952 825

66,71

6

RENAULT

3 948 410

66,61

7

FIAT

413 867

66,03

8

FORD

693 815

64,66

9

CITROEN

2 055 843

64,65

10

NISSAN

233 395

62,32

11

MERCEDES BENZ

402 848

62,02

12

SEAT

226 572

57,23

13

SUZUKI

124 774

52,62

14

TOYOTA

421 928

51,23

15

HYUNDAI

103 843

49,02

Le constructeur BMW se place en tête de ce classement, avec un indice de progression de 71,27. Peugeot prend la seconde place de ce classement, avec un indice de 68,74, suivi de près par Audi (68,68).

Concrètement, cela signifie que les véhicules produits par BMW, Peugeot et Audi, ont progressé vis-à-vis du contrôle technique ces dernières années. C’est donc une excellente nouvelle pour Peugeot.

Les Japonais Toyota et Suzuki qui, comme nous l’avons vu précédemment, obtiennent d’excellents résultats au contrôle technique, connaissent assez logiquement une progression moins importante que les autres constructeurs, puisque leur marge de progression est plus faible.

Conclusion 

Notre étude avait pour objectif de déterminer quels constructeurs s’en sortent le mieux au contrôle technique.

Les constructeurs japonais ont clairement une longueur d’avance sur les autres : Lexus, Toyota et Daihatsu obtiennent les meilleurs résultats au contrôle technique. Lexus et Toyota sont d’ailleurs les seuls constructeurs à obtenir un taux de contre-visites inférieur à 10%. Les marques allemandes, réputées pour leur fiabilité, ont pourtant des taux de contre-visites bien plus élevés que ces marques japonaises. Fiat, Ssangyong  et Lada sont quant à eux les constructeurs qui enregistrent les plus mauvais résultats avec des taux de contre-visites supérieurs à 24%.

Parmi les constructeurs ayant le plus de véhicules en circulation sur le territoire français, ce sont Toyota (avec un taux moyen de contre-visites de 9,54%), Suzuki (11,58%) et Mercedes Benz (14,15%) qui obtiennent les meilleurs résultats au contrôle technique.

Parmi les mauvais élèves, c’est Fiat qui enregistre le taux de contre-visites le plus élevé (24,01%), Renault (21,51%) et Opel (20,32%), suivis de près par Peugeot (19,83%). Néanmoins, nous pouvons remarquer que Citroën (17,08%) se place devant les marques allemandes BMW (17,43%) et Volkswagen (18,27%).

Enfin, notre étude révèle que les constructeurs ayant le plus progressé sur les 5 dernières années sont BMW, en tête de notre palmarès, suivi par Peugeot et Audi.


[1] http://www.utac-otc.com/

[2] Sur l’ensemble du parc de véhicules légers et utilitaires soumis à visite technique règlementaire.

Auteur

Fondateur de Simplauto

9 commentaires

  1. L’étude est intéressante mais elle peut présenter un biais si les populations en âge et kilométrage des véhicules ne sont pas homogènes entre les différentes marques. Pour éviter ce biais, il serait intéressant de comparer les taux de non conformité par classe d’âge, voire de kilométrage si les populations ne sont pas homogènes en kilométrage à l’intérieur dune classe d’âge.
    Je conteste aussi votre interprétation en terme de progression des constructeurs en comparant comme vous le faites le taux de non conformité des véhicules de 5 ans et moins au taux de non conformité global du constructeur. Ce que vous voyez est une combinaison d’un éventuel progrès et de l’évolution du taux de non conformité avec l’âge (et le kilométrage). Pour voir un tel progrès constructeur, il faudrait que vous compariez le taux de non conformité actuel d’une classe d’âge (par exemple 5 ans) avec le taux de non conformité de cette même classe d’âge mesuré plusieurs années auparavant.
    Bien cordialement

  2. Bonjour,
    Une étude très intéressante, même si je doute toujours de la pertinence de ce que l’on tire de statistiques !
    Je suis d’accord pour dire que l’on déduit de ces résultats une conformité ou non à des critères de contrôles, un peu moins qu’on en tire des conclusions sur la fiabilité des marques !
    Ne pourriez vous pas nous communiquer les résultats par postes ? Ou par famille de postes ? Par catégories aussi, citadines, familiales, monospaces etc ?
    Bonne continuation en tous les cas, je suis ce blog avec plaisir !!!

  3. Les forums sont pleins de conducteurs mécontents de leur Toyota en général et du Rav4 en particulier dont les problèmes de fiabilité sont la cause de la chute des ventes de ce SUV. Toyota est régulièrement touché par des procédures de rappel et a perdu sa réputation de marque fiable.

  4. Sentis Bernadette Répondre

    J’aimerais connaitre les garages qui font, à Lyon, les contrôles technique les moins chers?

    • Mickael Répondre

      Vous pouvez utiliser notre comparateur de prix. Il vous suffit d’indiquer votre ville et votre type de véhicule, puis de cliquer sur le bouton « rechercher ». Les centres de contrôle de Lyon seront classés par prix.

  5. lucien Damphousse Répondre

    Bonjour, Je possède des véhicules NISSAN (Neuf)depuis 1991, celui que j’ai conservé le plus longtemps Une ALtima (1996-2010) 14 ans. Je n’ai eu aucun problème, aucune réparation sauf le changement de pièces d’usures normales. En comparant mes véhicules au fil des années avec des membres de ma famille et des amis, j’arrive à la conclusion que Nissan est supérieur aux autres.

  6. Informations très intéressantes, je ne m’attendais pas à un tel classement des asiatiques.

    Une remarque toutefois, le taux de contre visite est fonction de la marque mais aussi de l’entretien effectué par son propriétaire et de sa façon de conduire.
    Un véhicule cher aura plus de chances d’être bien entretenu (pas de contre visite, population plus aisée). Les véhicules sportifs aussi (plus d’affectif) mais comme ils sont plus sollicités (BMW, ALPHA…) l’usure augmente.
    Il faudrait pouvoir compléter ces chiffres de la quantité de pièces détachées vendues par chaque marque, de leur prix et des kilometrages parcourus.

  7. Oui, ben …apres on s etonne du succes des voitures japonaises (et coreennes …) !

  8. On comprend mieux le succès des voitures asiatiques dis-donc ! Merci pour ce classement et ces informations. 🙂

Vous souhaitez réagir ?